Comment soutenir le Fonds de l’OIM pour le développement

Toute organisation a impérativement besoin de fonds pour mettre en œuvre les programmes et les activités relevant de son mandat. Le Fonds de l’OIM pour le développement a été créé en 2001. Sa dotation, qui s’élevait initialement à 1,4 million de dollars E.-U., est passée à 8,1 millions de dollars E.-U. en moyenne ces cinq dernières années, grâce au soutien d’Etats Membres et au succès des projets. A ce jour, le Fonds est abondé par des revenus discrétionnaires provenant des contributions sans affectation spéciale des Etats Membres, ainsi que par des dons d’Etats Membres affectés spécifiquement à un programme. L’immense majorité des fonds reçus (plus de 95 %) est affectée à la mise en œuvre de projets. La gestion des programmes et l’administration du Fonds représentent moins de 5 % des dépenses.

L’augmentation, ces dernières années, du nombre de Membres de l’OIM s’est traduite par une forte hausse des demandes d’aide, de la part d’Etats Membres remplissant les conditions requises, pour développer leurs capacités en matière de gestion des migrations. Aujourd’hui, ces demandes sont largement supérieures aux contributions des donateurs. L’OIM est consciente de l’écart qui se creuse entre le montant des contributions et les demandes d’aide. Le Fonds de l’OIM pour le développement a pour vocation de relever activement ce défi et de combler ce déficit de financement pour pouvoir répondre aux nombreuses demandes des Etats Membres. C’est pourquoi l’OIM a lancé une campagne visant à faire mieux connaître le Fonds et à atteindre un objectif de financement  de 20 millions de dollars E.-U.. A cette fin, elle a pris les mesures suivantes : 

  • Faire du Fonds de l’OIM pour le développement l’une des dix priorités absolues en matière de mobilisation des ressources de l’OIM ;
  • Entretenir le dialogue avec les gouvernements en vue de mobiliser des fonds, et tenir ces parties prenantes clés informées du budget du Fonds et de l’affectation de leurs contributions ;
  • Nouer des partenariats avec le secteur privé, des ONG, des sociétés, des fondations et des particuliers, pour les encourager à soutenir les projets du Fonds de l’OIM pour le développement ;
  • Revoir la conception du site web pour bien faire comprendre que le Fonds de l’OIM pour le développement est un instrument solide et unique en son genre pour autonomiser les Etats Membres en développement et ceux dont l’économie est en transition ;
  • Encourager activement un accroissement des contributions à affectation spéciale.

Soutenir le Fonds de l’OIM pour le développement :

Les Etats Membres peuvent soutenir le Fonds par des contributions annuelles sans affectation spéciale à l’OIM.

Les organisations privées et les fondations peuvent soutenir le Fonds par des contributions ponctuelles ou annuelles.

Les particuliers qui le souhaitent peuvent contribuer au Fonds en ligne en s’aidant du menu Faites un don maintenant , à la page Accueil. Si vous souhaitez soutenir le Fonds par un don en nature, nous vous invitons à en discuter avec les administrateurs du Fonds.

Les Etats Membres qui, à ce jour, ont soutenu le Fonds de l’OIM pour le développement sont les suivants :

  •  Autriche
  •  Belgique
  •  Espagne
  •  Etats-Unis d’Amérique
  •  Hongrie
  •  Italie
  •  Maroc

Nous apprécions vivement votre intérêt pour le Fonds de l’OIM pour le développement. Sans votre soutien, l’Organisation ne pourrait continuer à aider les Etats Membres à développer leurs capacités dans le domaine de la migration qui, à leur tour, profitent aux migrants.


Appréciations sur le Fonds de l’OIM pour le développement :

Un grand nombre de délégations d’Etats Membres et de parties prenantes ont évoqué les avantages du Fonds :

"IOM Development Fund remains one of Africa's cornerstones in its cooperation and collaboration with IOM. We thank IOM for making this Fund available, as well as Member States that have made voluntary contributions to the Fund"

– Z. Ighil, First Secretary, Permanent Mission of Algeria in Geneva.

"We consider the projects financed by this fund to be of great value and especially appreciate its flexibility. We reiterate our support for the fund and in particular for projects undertaken in Africa"

– Permanent Mission of Italy in Geneva.

 

"The fund is a very important source of project financing for developing countries and countries with economy in transition. Bangladesh has benefited from several projects approved through this funding mechanism and recognizes the value of the fund."

– K. M. Talha, Director General, Ministry of Foreign Affairs of Bangladesh.

"The United States is proud to have been a strong supporter and contributor to the fund since its inception and we firmly believe in its value. It is an important tool to support developing Member States and Member States in transition to address the critical migration concerns that are of interest to them."

– D. DiGiovanna, First Secretary, Permanent Mission of the USA in Geneva.

16 septembre 2011 – Le Directeur général de l'OIM, William Swing, et le Ministre de la santé de Sri Lanka, Maithripala Sirisena, se sont félicités du succès d’une réunion sur la thématique migration et santé financée par le Fonds de l’OIM pour le développement. Le Ministre a remercié l'OIM pour le soutien apporté par le Fonds à son Gouvernement.