Renforcement des efforts régionaux de lutte contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants en Amérique centrale et au Mexique

Renforcement des efforts régionaux de lutte contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants en Amérique centrale et au Mexique

Latin America and the Caribbean
PX.0012
NI10P0003
200,000
Belize
Costa Rica
Dominican Republic
El Salvador
Guatemala
Honduras
Mexico
Nicaragua
Protection and Assistance to Vulnerable Migrants
Regional FR
Actif

L’Amérique du Nord (les États-Unis et le Canada) est depuis plusieurs décennies une région de destination de migrants, dont un grand nombre sont originaires de Méso-Amérique et, plus particulièrement, du Mexique. Alors que les flux migratoires en provenance de la plupart des pays d’Amérique centrale et de nombreux pays des Caraïbes vers les États-Unis ont augmenté en 2011, cette même année a également vu l’établissement de la Coalition régionale contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants. Cette alliance, qui réunit notamment le Belize, le Costa Rica, El Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Mexique, le Nicaragua et la République dominicaine, a été créée dans le but d’unir les efforts de lutte contre la traite des personnes et les crimes connexes en Amérique centrale et au Mexique.

À cet égard, le projet proposé vise à contribuer au renforcement des efforts de coordination régionale déployés pour lutter contre la traite des personnes, et à améliorer la protection des victimes dans cette région.

Plus particulièrement, une assistance technique et des services consultatifs spécialisés seront fournis aux gouvernements qui forment la Coalition régionale contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants, y compris les parties prenantes compétentes : autorités d’immigration, ministères publics et police nationale, entre autres.

Les principaux volets de ce projet viseront à : 1) améliorer la capacité régionale à planifier et à formuler des mesures conjointes de lutte contre la traite ; 2) harmoniser les stratégies régionales qui contribuent à la prévention de la traite d’êtres humains et du trafic illicite de migrants conformément aux instruments internationaux ; et enfin 3) promouvoir la coordination interorganisations dans les pays concernés afin de garantir la protection et la prise en charge des victimes pendant les enquêtes relatives à la traite des personnes et la poursuite des auteurs de ce crime.